Rechercher
  • The Alchemists

Sans bienveillance 2.0, le Covid aura creusé le fossé numérique

#25 - La bienveillance par Christelle Lecu de l'Académie des Alchémistes


Crédit photo : Unsplash - Rainer Krienke

La « guerre du Covid » - dixit le président Macron, nous a fait basculer brutalement vers un tout numérique, accentuant brutalement le déclassement des plus fragiles. De nouveaux standards excluent ceux qui n’y étaient pas préparés, et fabriquent les « laissés pour compte » du « monde d’après ».

Se connecter devient bel et bien une nécessité qui représente une difficulté majeure pour 17 % de la population, touchée par « l’illectronisme » selon l’enquête annuelle 2019 de l’INSEE.


Quid dans ces conditions de la continuité pédagogique, qui, compte tenu de la façon dont elle s’exerce, suppose de disposer des outils et réflexes inhérents au tout numérique ?

La santé est également bousculée quand la téléconsultation, jusqu’alors peu pratiquée en dépit des déserts médicaux, devient subitement le seul moyen d’accès au soin.

Voilà que le télétravail est devenu massif ! Il était pourtant encore très marginal en 2019 selon l’INSEE, qui nous apprend que « 38 % des usagers apparaissent manquer d’au moins une compétence dans les quatre domaines que sont la recherche d’information, la communication, l’utilisation de logiciels et la résolution de problèmes ».

Faisons le vœu d’une bienveillance numérique pour tous ! Gageons que ce nouvel « après-guerre » ouvrira de nouvelles voies pour éradiquer « l’illectronisme » des français et intégrer les « zones de non droit numérique » de nos territoires.


Sources :

- Dématérialisation et inégalités d’accès aux services publics 

- L’économie et la société à l’ère du numérique 

- Enquête annuelle auprès de s ménages sur les technologies de l’information et de la

communication (TIC ménages)


Equipe de publication : Henri Lastenouse et Karine Lazimi Chouraqui

57 vues

©2019 par THE ALCHEMISTS