Rechercher
  • The Alchemists

La résilience par le numérique souverain.

#8 - La résilience par le numérique souverain, de Stéphane Amarger par Henri Lastenouse et Karine Lazimi Chouraqui de l'Académie The Alchemists


Crédit photo: Michael Dziedzic - Unsplash.com

Novembre 2019, au cœur de la très francophile province de Hubei, éclate ce qui moins de quatre mois plus tard devenait une pandémie mondiale !

Février 2022, les chars de Vladimir Poutine font voler en éclats l’équilibre de la paix en Europe, avec pour corolaire des risques majeures en matière de cybersécurité, voire de sécurité nucléaire.

Il devient évident que nos sociétés devront dorénavant composer de manière récurrente avec une diversité de menaces et par conséquent développer de nouvelles capacités à être résilient. Notre aptitude à surmonter ces crises résidera dans notre capacité de résilience collective, à commencer par la mise œuvre des ressources nécessaires à la continuité de l’État.


De nombreux pays ont alors fait le constat évident que le numérique représentait un levier essentiel pour assurer la continuité de l’État, en permettant de ne pas déchirer irrémédiablement le tissu économique, alors même que les interactions physiques devenaient graduellement plus complexes, voire impossibles.

Quant à l’impact du conflit ukrainien sur le niveau de menace cyber, la question est de savoir dans quelle proportion les événements en Ukraine vont augmenter les risques pour notre résilience. « nous ne sommes pas du tout à l’abri de tentatives de déstabilisation numérique, du blocage de certains services ou d’espionnage » selon Axel Legay, professeur à l’Ecole Polytechnique de l’UCLouvain.


Mais alors, puisque le numérique est tellement essentiel à la continuité de l’État, ainsi qu’au maintien de l’économie d’un territoire, ne serait-il pas plus que primordial de nous en assurer la souveraineté ?

Sauf à dépendre du bon vouloir, voire de la résilience, d’autrui pour assurer notre propre résilience numérique, il est urgent pour la France et ses partenaires européens de se doter enfin de leur propres infrastructures et outils numériques. Bref, de cesser de s’abandonner aux sirènes de technologies ou de composants extérieurs à l’UE !

L’ambition est grande et le temps nous manque, mais à l’heure de présenter vos programmes Mesdames et Messieurs les candidats… mobilisez-vous !


Pour commander les éditions « Les cahiers de la bienveillance » :



Equipe de publication : Henri Lastenouse et Karine Lazimi Chouraqui


32 vues0 commentaire