Rechercher
  • The Alchemists

L’Euro-digital sera-t-il bienveillant ?

#44 - La bienveillance par Santiago Malter-Terrada de l'Académie The Alchemists

Crédit photo : Pixabay - Geralt

L’Euro-digital, est-ce une fiction ou une ré- alité ? Le 2 Octobre dernier, la Banque centrale européenne s’engageait par une déclara- tion de Christine Lagarde « Nous devons nous tenir prêts à émettre un euro numé- rique si cela s’avère nécessaire ». Même si l’heure est encore aux échanges entre grands argentiers, il y a bien l’ambition de fonder rapidement un service public en matière de monnaie numérique. Soit une alternative aux offres à venir du côté des GAFA, comme LIBRA de Facebook. Histoire de nous protéger, car, comme le souligne le documentaire « The Social Dilemma » : “ if you aren’t paying for something, then you’re the product. “

Qu’apporterait un Euro-digital pour le marché unique européen ? La promesse d’un “Euro numérique” est celle d’une monnaie conjuguant les ca- ractéristiques de l’argent physique avec la flexibilité des systèmes d’information. L’eu- ro deviendrait “intelligent” et plus liquide que jamais. Il s’agit là d’une formidable am- bition technologique, celle de créer un ou- til ouvrant la porte à de nouveaux usages, produits et services, à la hauteur de l’âge di- gitale. Jusqu’à présent une monnaie se présentait sous deux formes complémentaires : une forme scripturale informatisée et une forme fiduciaire dans notre poche. Or, avec les nouvelles monnaies souveraine numé- riques, monnaie fiduciaire et scripturale ne font plus qu’un... Et cela change tout !

Est-ce alors l’opportunité de repenser « l’outil euro » ? C’est pour tout le moins l’opportunité de réfléchir à de nouvelles fonctionnali- tés, mais aussi de s’interroger sur la bien- veillance que nous pourrions développer. Voici quelques questions pour citoyens et professionnels : Qui pourra consulter 100% de mes transactions? Quelqu’un pourra- t-il annuler ou geler 100% de mes avoirs? Pourrais-je, consulter et auditer librement les transactions effectuées par une banque centrale, un service public, ou mon entre- prise ? Cette technologie permettra-t-elle d’apporter une trace infalsifiable sur l’usage des impôts ou le financement public ou de l’éthique de mon employeur ?

Est-ce une promesse de bienveillance au coeur de l’Europe ? D’abord, même si personne n’ose se l’avouer à l’heure actuelle, la praticité à terme d’un Euro numérique sera telle que la monnaie physique rejoindra tôt ou tard le cimetière des éléphants. Or, par nature, cette technologie permet un lien direct entre l’émetteur de monnaie d’une part, et le citoyen ou l’entreprise d’autre part. Là se niche certainement un espace de bienveil- lance ou de malveillance entre dirigeants et dirigés. Ce sera aux citoyens et aux acteurs économiques d’imposer leurs voix pour que les nouvelles fonctionnalités de l’Euro digi- tal apportent plus de bienveillance. Equipe de publication : Henri Lastenouse et Karine Lazimi Chouraqui

49 vues

©2019 par THE ALCHEMISTS