Rechercher
  • The Alchemists

Devenir meilleur pour le monde... plus important que de devenir le meilleur du monde

#22 - Un entretien de la bienveillance avec Caroline Tansley par Henri Lastenouse & Karine Lazimi Chouraqui de l'Académie The Alchemists


Henri Lastenouse : si vous deviez dessiner la sortie de crise pour la (ou le) CEO d’une entreprise de votre secteur, à l’heure où la promesse d’une immunité vaccinale est promise pour le troisième trimestre 2021, quel devrait-être, selon vous, sa première décision ?

Et bien, je lui conseillerais, si ça n'est pas déjà le cas, de se recentrer plus que jamais sur ses clients et ses collaborateurs. A l’heure de la sortie de crise, le « Care » ou « Prendre soin » n'a jamais autant résonné dans les esprits. Les vies confinées ont laissé plus de place pour les relations sociales de proximité : un voisin dans la rue, son boulanger, le primeur du marché, le livreur, le facteur, un geste, un mot, un regard, une plaisanterie, un coup de main … ce sont autant de petites attentions simples et authentiques qui ont transformé nos façons de vivre, de travailler, de consommer.


Karine Lazimi Chouraqui : quelles sont les mutations dans l’organisation du travail imposées par la pandémie depuis plus d’un an qu’il faut maintenant pérenniser au sein de l’entreprise ?


En laissant, sans préparation, entrer le travail « chez » le collaborateur, la pandémie a ouvert une nouvelle façon de travailler. L’entreprise a identifié de nouveaux leviers : moins de temps dans les transports, moins de stress lié aux aléas du trafic. Certaines y ont même vu une hausse de la productivité. Le collaborateur, quant à lui, a aussi mesuré les limites de cette nouvelle vie professionnelle, uniquement à distance, loin des échanges informels, et de la vraie vie sociale que lui offre son cadre professionnel. Ainsi à l’avenir, chacune et chacun veillera à conserver le plus juste équilibre entre travailler à distance et venir sur site. Les tâches et les livrables s’organiseront d’avantage autour de la valeur ajoutée liée au fait d’être présent. L’organisation des espaces de travail se repensera alors vraiment autour des besoins du « travailler ensemble » et non seulement du « travailler à côté ».


Henri Lastenouse : cette pandémie a surtout mis en évidence nos fragilités face aux mutations, notre capacité insuffisante à nous adapter... comment ne pas se tromper, anticiper, sur quoi agir pour conjuguer court et moyen terme, au moment de choisir un cap pour le monde d’après ?


A l’aube du re démarrage « POST CRISE », conscients des limites planétaires, votre question est dans tous les d’esprits … chacun, chacune ayant pris conscience à sa façon, que devenir meilleur pour le monde devenait plus important que de devenir le meilleur du monde.

L'expérience client & collaborateur positive et durable sera la clé pour permettre aux entreprises de donner plus que jamais envie à de nouveaux clients & collaborateurs de s’engager à leur côté au travers de leur actes et contributions.

Nous n'aurons jamais autant besoin d'une intelligence humaine et sociale, connectée aux réalités et limites de notre monde, pour réinventer et imaginer cette nouvelle voie, c'est l'humain et sa responsabilité qui feront toute la différence.


Equipe de publication : Henri Lastenouse et Karine Lazimi Chouraqui


76 vues0 commentaire