Rechercher
  • The Alchemists

Dessine moi le « monde d'après » entre risques, innovations et bienveillance...

#49 - Dessine-moi le monde d’après #14 par Michel Paolucci, Karine Lazimi Chouraqui et Henri Lastenouse de l'Académie The Alchemists


Crédit photo : Unsplash.com - Christian Wiediger

Allemagne : Horizon 2022


Après avoir passé 16 ans au pouvoir, Angela Merkel a cédé ses fonctions de chancelière à son successeur social-démocrate Olaf Scholz, dans une cérémonie discrète qui l’a vue se faire ovationner pour sa dignité et sa tempérance unanimement reconnues. Extrêmement populaire, Angela Merkel a laissé un fort héritage aux allemands, reconnue en partie pour la capacité qu’elle a eu d’unir les différentes droites : les libéraux, les conservateurs et les chrétiens-sociaux au sein de la CDU. En effet, sa politique d’accueil des réfugiés, l’adoption du mariage homosexuel et la création de la capacité européenne d’endettement ont fait d’elle une femme politique placée au premier plan sur la scène internationale.


Olaf Scholz, 3ème social-démocrate à la tête su parlement allemand, a créé une coalition avec les verts et les libéraux. Même si la CDU n’est plus au pouvoir, le nouveau chancelier a annoncé vouloir s’inscrire dans la continuité de l’ancienne chancelière… Et ce ne serait peut-être pas un hasard si celle-ci converse à proximité un bureau de 9 collaborateurs…


Cependant, Scholz se démarque par la création d’un gouvernement entièrement paritaire car, malgré les 16 ans Merkel, les femmes sont encore sous représentées dans le système politique allemand.


La première visite officielle du nouveau chancelier a eu lieu à Paris : la tradition a donc été respectée par Scholz, très attaché au renforcement du couple franco-allemand. Par ailleurs, les ministres placés aux Affaires étrangères sont spécialisés sur l’Europe et sont pour la plupart bilingues en français.


L’affirmation de l’Europe semble être fondamentale pour Sholtz et nous pouvons probablement nous attendre à ce que l’Allemagne et la France travaillent ensemble pour améliorer l’autonomie stratégique de l’Europe, sachant que la France va présider le Conseil de l’Europe au premier semestre 2022. En effet, Scholz a plusieurs fois rappelé la nécessité de renforcer l’Europe, notamment face à la Russie et la Chine, bien qu’il ne se soit pas encore prononcé sur un éventuel boycott diplomatique des Jeux Olympiques de Pékin en 2022, comme l’ont déjà fait les États-Unis.


Convaincu de la nécessité de préserver l’État de droit, Scholz compte soutenir la Commission Européenne face aux dérives des gouvernements polonais et hongrois sur la question. Cependant, l’Allemagne semble toujours prompte à développer sa propre force aérospatiale, n’allant donc pas dans le sens d’une stratégie de plus en plus européanisée. Et elle semble prête à soutenir une politique d’investissement dans l’innovation à condition que l’équilibre budgétaire soit respecté.


Dotée d’un fervent démocrate et européen convaincu pour chancelier, l’Allemagne semble donc prête à accueillir 2022, et nous pouvons désormais nous demander si l’arrivée au pouvoir d’Olaf Scholz va permettre au couple franco-allemand de prendre un réel envol, ou si les désaccords qui persistent vont à nouveau empêcher les deux nations de trouver enfin leur vitesse de croisière…



Equipe de publication : Henri Lastenouse et Karine Lazimi Chouraqui


60 vues0 commentaire