Rechercher
  • The Alchemists

Des outils Bienveillants au cœur du succès « deeptech »

#39 - La bienveillance par Jean-Baptiste Bardon de l'Académie The Alchemists

Crédit photo : Unsplash - Spencer

À l'origine la « deeptech » décrivait les technologies qui, découlant des sciences fondamentales, permettaient de développer un produit basé sur une innovation d'ingénierie significative, de rupture ou disruptive.

Les technologies « deeptech » concernent, à priori, tous les secteurs économiques, mais se caractérisent par leur complexité de commercialisation. Il n’y a rien de plus difficile que de mettre sur le marché une technologie complexe. Plus le niveau de complexité s’élève, plus les barrières aux succès augmentent, et plus le recours à des outils bienveillants s’impose...

D’abord, le défi du marché qu’il faut savoir définir ! Prenez un nouveau marché comme celui des robots, comment définir son usage dans le temps, et quels besoins nous permet-il de combler ? Citons aussi la longueur des certifications des technologies ou les relations avec les grands groupes qui se peuvent de révéler complexes, voir malveillantes, si ce n’est destructrices...

Ensuite le défi du management. L’entrepreneur « deeptech » doit s’en soucier le plus tôt possible, en évitant de se reposer exclusivement sur son seul leadership. Ce management doit être pensé aussi bien en interne qu’au niveau des interactions avec les partenaires et clients, sous peine de ne pas résister, ou de ne pas profiter des imprévus. A ce titre, le management de structures d’intervention d'urgence (militaire, médicale, spatiale…) a beaucoup à apporter.

Enfin, plus c’est complexe plus les talents sont rares. Comment faire alors pour les retenir et les faire fonctionner en bienveillance réciproque ? Par exemple en inspirant de la préparation mentale pour grand sportif, qui s’applique très bien aussi aux équipes de R&D et aux dirigeants...

Pour conclure, la complexité de la technologie « deeptech » multiplie la somme des imprévus. Heureusement, des outils au service d’écosystème opérationnels bienveillants existent, nombreux. Le tout est de les chercher et d’apprendre à s’en servir dans le temps. Et surtout, de le vouloir...


Equipe de publication : Henri Lastenouse et Karine Lazimi Chouraqui

39 vues

©2019 par THE ALCHEMISTS