Rechercher
  • The Alchemists

De la Santé unique à la Santé transversale !

#12 - Entre défis climatiques, énergétiques et géopolitiques, comment votre écosystème adapte-t-il sa conduite de l’innovation ? de Adam Selamnia par Henri Lastenouse et Karine Lazimi Chouraqui de l'Académie The Alchemists


Crédit photo: Adam Selamnia

En cette journée mondiale de la santé, deux ans après le début de la pandémie, l’écosystème mondial de la santé peut afficher une réactivité exceptionnelle en matière de vaccins, et de produits sanitaires, dans les délais les plus courts de son histoire.

Cependant, il devient précieux - et même impératif, qu’il démontre également une telle réponse face aux défis climatiques, énergétiques et géopolitiques. Si des concepts, comme celui porté par l’OMS d’une santé « unique », mêlant santé humaine, animale, et environnementale, sont une direction à suivre, il est vital d’aller encore plus loin, vers une santé «transversale».


En effet, les défis climatiques s’accompagnent d’un retentissement sur la santé, mais aussi d’un fort impact sur la production alimentaire. La convergence des écosystèmes de la santé et de l’agri-food, déjà engagée, sera nécessaire pour offrir à nos organismes les meilleures sources d’aliments qui s’affranchissent le mieux des aléas climatiques.


Également, les défis énergétiques, comme celui créé par la guerre russo-ukrainienne, pose non seulement la question de notre dépendance énergétique aux énergies fossiles, mais aussi de leur importance comme matières premières elles-mêmes. Peu de personnes savent que le paracétamol est produit à partir de dérivés du pétrole !


Enfin, les défis géopolitiques. Les risques de ruptures de médicaments posés par des productions extrêmement délocalisées ou des contextes comme le BREXIT soulignent l’importance de la souveraineté pharmaceutique. La digitalisation de la santé, avec la montée en puissance des dispositifs médicaux connectés et la robotique, feront, sans doute, de la souveraineté numérique en santé une des priorités de l’écosystème.


Dans ce contexte, les acteurs publics et privés fonctionnent encore trop en silo. Aussi, Il est urgent de créer de nouveaux ponts afin de permettre l’émergence d’un écosystème transversal «proactif», qui protège la santé des citoyens, et non «réactif» face à des risques que l’on sait désormais inévitables. Et si l’Afrique, continent prometteur mais fortement exposé à ces défis, en était le laboratoire ?


Pour commander les éditions « Les cahiers de la bienveillance » :



Equipe de publication : Henri Lastenouse et Karine Lazimi Chouraqui


78 vues0 commentaire