Rechercher
  • The Alchemists

Au moins « réparer » faute de préparer le « monde d’après »

Dernière mise à jour : mars 20

#11 - Un entretien de la bienveillance avec Eric Ghiglione par Henri Lastenouse & Karine Lazimi Chouraqui de l'Académie The Alchemists


Crédit photo : Miikka Luotio - Unsplash

Henri Lastenouse : dans votre domaine de compétence et d’intervention, quels sont les mots devenus clés au fur et à mesure de l'ère Covid ?


Pour moi, c’est le trio :

Choc, réactivité et espérance.


Choc : j’ai encore du mal à croire qu’en 2020, en France, une pandémie puisse apparaître et nous affecter aussi violemment depuis plus d’un an. A cette occasion, découvrir à quel point notre pays et notre État en particulier, pouvait être aussi fébrile, désorganisé et peu préparé.


Réactivité : chacun s’est retrouvé, du jour au lendemain, chez lui, connecté à son entreprise, ses collègues, ses clients, ses partenaires, à poursuivre son activité.


Espérance : en l’Homme, en son désir de vie et en sa formidable capacité à s’adapter -voir à se réinventer à titre personnel, dans sa relation à l’autre, à la nature et à l’environnement, etc.


Karine Lazimi Chouraqui : Comment définir ceux qui seront les gagnants et les perdants de l’après Covid ? quelles sont justement vos clefs en matière de résilience ?


Ceux qui semblent avoir « gagné » sont ceux qui ont justement choisi de porter cette espérance de s’adapter, voire de se « réinventer ».

Ainsi, même dans un secteur réputé sinistré comme la restauration, certains s’en sortent par la vente omnicanal (click and collect, street picking, autres), le déploiement de « dark kitchens », etc.

Les clés en matière de résilience ? Une volonté farouche de prendre ses responsabilités pour au moins réparer faute de préparer le « monde d’après ». Nous avons ce devoir envers les nouvelles générations qui subissent de plein fouet les conséquences de notre légèreté, de notre impréparation en matière de pandémie, de changement climatique, etc.


Henri Lastenouse : Quels sont vos bienveillants conseils pour s'en sortir et collectivement entre Européens pour ne pas vivre le Covid comme une nouvelle étape de notre déclin relatif ?


La Covid-19 nous oblige à un sursaut d’humilité et de remise en question de toute les « doxa » bien établies.

Elle rappelle aussi la nécessité d’une politique « souveraine » par sa capacité à anticiper et gérer les risques. Cette vision long-terme développe et investit dans des projets pour tous. Cela pourrait être la façon de renouer avec l’ambition des Pères de l’Europe.


Equipe de publication : Henri Lastenouse et Karine Lazimi Chouraqui


64 vues0 commentaire